Blog de voyage : Nouvelles iles

Faire du golf en République Dominicaine : Les meilleurs spots

La République dominicaine figure parmi les destinations phares du tourisme mondial. Elle est connue pour sa nature 5 étoiles et la diversité de ses paysages. Ses eaux cristallines, ses parcs nationaux et ses montagnes attirent les amateurs de sport. Le pays a ajouté une nouvelle corde à son arc au cours de ces dernières années. Les golfeurs viennent des 4 coins du monde et expriment leur savoir-faire sur les parcours dessinés par les architectes de renom. Quels sont les meilleurs spots en République dominicaine ?  Suivez le guide.

Casa de Campo, Teeth of the dog

Les spécialistes classent Teeth of the dog parmi les plus beaux spots au niveau mondial. Beaucoup le considèrent comme un chef-d’œuvre. Pete Dye a imaginé un circuit unique, il a transformé en atout la nature rocheuse du sol. La préservation du corail constitue aussi un défi de taille. Maintenant, sa vision et la persévérance de ses équipes sont récompensées par la reconnaissance de leurs pairs. Teeth of the dog figure en bonne place dans le classement des meilleurs spots des Caraïbes. Les 18  trous garantissent des parties mémorables, surtout les 7 qui longent l’océan.

Iberostate Bavaro : un spot étoilé

Conçu par Peter Dye en 2009, ce parcours de 18 trous est un petit coin de paradis. Il offre des vues imprenables sur les paysages aux alentours et le décor est digne d’une carte postale. La brise qui s’élève de la mer apporte de la fraicheur lors des journées ensoleillées. Toutefois, le vent devient un défi particulier s’il est trop fort. Les amateurs auront l’occasion d’améliorer leur swing sur un site d’entrainement de 32.000 mdurant un séjour pour faire du golf à la République Dominicaine. Iberostate Bavaro garantit des sensations uniques. Il est facilement reconnaissable par son vert numéro huit représentant une étoile. Le terrain comporte aussi 105 fosses de sables blancs situées au cœur des lacs et de ruisseaux.

Le Corales, un finish de rêve

Le terrain a accueilli ses premiers joueurs en 2010. Tom Fazio a exploité la présence des falaises et de la baie pour proposer des défis époustouflants sur 7 km. Les golfeurs doivent maitriser leurs coups et leurs émotions durant les six trous qui flirtent avec les falaises. Le bouquet final est inoubliable, rien qu’à l’évocation de leur nom, les trois derniers trous soulèvent la terreur. The Devil’s Elbow oblige les joueurs à réussir un excellent départ afin de survoler la pointe de la baie. Le Corales a abrité une étape du PGA Tour en 2018.

The Lakes, une retouche réussie

Les 18 trous s’enchainent sur 6000 mètres. Au début, The Lakes s’appelait Barcelo Bavaro, il a changé de nom en vue de mieux souligner la présence des 25 lacs qui lui assurent un paysage  magnifique. Une jolie forêt de mangroves complète le tableau. Pete Dye a apporté sa touche personnelle lors d’une refonte en 2010. Il a corsé la difficulté en portant le nombre des fosses de sable à 122. Le franchissement des étangs nécessite un bon niveau technique. Le vent complique également le calcul de la trajectoire. Grâce à ses spécificités, The Lakes séduit les sportifs et sa popularité reste élevée.

Le Punta Espada joint l’utile à l’agréable

Jack Nickauls a assuré la conception du Punta Espada qui a accueille ses premiers joueurs en 2006. L’architecte a bien intégré la mer dans ses plans sur ce parcours de 6700 mètres. Les golfeurs profitent d’une vue panoramique sur les Caraïbes. Le contraste entre la mer, les fairways et le terrain constitue un régal pour les yeux. Et surtout, huit trous bordent la mer et cinq passent au-dessus. Le numéro 13 est particulièrement célèbre. Le joueur doit franchir les vagues pour déposer sa balle sur le green.

newiles

Follow us

Don't be shy, get in touch. We love meeting interesting people and making new friends.

Most popular